En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Site officiel de Arthaz Pont-Notre-Dame

Histoire


Le 17 octobre 1590, ces derniers subissent, dans les vignes du coteau de Rossat, une sanglante défaite, laissant 262 morts sur le terrain. Le début du XVII siècle, voit le retour de la paix, avec la reconnaissance de l’indépendance de la République de Genève et – à l’exception de la Savoie et de Nice – la perte de tous les territoires de la monarchie de Turin, à l’Ouest des Alpes (Bas-Valai, Pays de Vaud et de Gex, Bresse et Bugey). Jusqu’en 1792, une abondante documentation – comme celle du cadastre de 1730 – permet de décrire en détail la vie d’une paysannerie pauvre, sur un terroir possédé à 57% par les nobles et le clergé. De 1792 à 1799, dans le Duché conquis par les forces françaises, la société de l’Ancien Régime, est fortement affectée par les bouleversements de la Révolution. Les Jacobins persécutent le clergé « réfractaire », qui a refusé de prêter le serment de fidélité à la République, laquelle entend contrôler l’administration de l’Eglise.

La déchristianisation sévit : les cloches d’Arthaz sont abattues, pour être envoyées à la fonte et Pont-Notre-Dame, débaptisée, s’appellera, pendant un temps « Pont-Menoge ». Alors que les De Baudry adhèrent à l’ordre nouveau – ce qui leur vaudra de conserver leurs biens – leurs voisins Constantin de Moussy, demeurés fidèles au roi de Sardaigne, sont contraints à émigrer en Suisse et leur famille, ruinée, s’éteindra après 1815. Sous le Directoire, les biens de l’Eglise et des émigrés sont vendus, mais sont achetés surtout par des spéculateurs habiles et fortunés, comme les De Baudry, Babuty et Burnier, qui arrondirent ainsi leurs domaines. En 1799, après le coup d’Etat du 18 Brunaire, Bonaparte s’empare du pouvoir et, Premier Consul, est proclamé empereur, en 1804, sous le nom de Napoléon Ier.

Avant qu’il ne se lance dans des guerres de conquêtes, qui rendront son régime impopulaire, son gouvernement avait mis fin à l’anarchie politique du Directoire, rétablissant l’ordre public et instaurant la pacification religieuse, par le Concordat de 1801. C’est l’occasion en 1803, de réunir la paroisse de Pont-Notre-Dame à celle d’Arthaz et, en 1813, sera prononcée la fusion des deux communes. Tandis que Genève, annexée à la France en 1798, et devenue la préfecture d’un nouveau département, le Léman, est ruinée par le blocus continental, imposé par Napoléon pour asphyxier économiquement l’Angleterre, Arthaz, comme les communes voisines de la Cité, participe au ravitaillement agricole de la ville, activité qui va devenir dominante. Sa population augmente, dans la première moitié du XIX siècle, passe de 539 habitants en 1806 à 713 en 1826, pour atteindre un maximum, avec 824 en 1848. Après le retour de la Savoie à la dynastie de Turin, en 1815, les débuts de la Restauration « sarde » sont, au lendemain des orages de la révolution et de l’Empire, caractérisés, dans la paie retrouvée, par une intense recrudescence de la foi catholique. Pour remplacer l’ancienne église d’Arthaz, située à l’emplacement de l’actuelle «Chapelle », près de la maison de Baudry, devenue vétuste et trop petite, on décidera en 1837, la construction d’un nouvel édifice, au centre de la commune.

Achevée en 1841, l’église, au plan en croix grecque, est un exemple type de l’architecture religieuse néo classique. Ce transfert suscita des contestations et des polémiques, le curé refusant d’abandonner l’ancienne église et le presbytère, si bien que la nouvelle ne fut consacrée et livrée au culte qu’en 1854. Sur l’emplacement du premier édifice, la famille De Baudry fit bâtir la petite chapelle actuelle, restaurée Les Amis du Vieil Arthaz. En 1860, l’annexion de la Savoie à la France renforça la vocation agricole de la commune et ses relations avec Genève, dans le cadre de la Grande Zone franche douanière, facilitant l’exportation des produits « zoniers » vers la Suisse.

Contacter la mairie

Mairie
de Arthaz Pont-Notre-Dame
94 rte Pont-Notre-Dame
74380 Arthaz Pont-Notre-Dame
 
TELEPHONE:
04 50 36 01 78
FAX:
04 50 36 05 11
COURRIEL: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contacter la mairie

 
Mairie de Arthaz Pont-Notre-Dame
94 rte Pont-Notre-Dame
74380 Arthaz Pont-Notre-Dame
 
TELEPHONE: 04 50 36 01 78
FAX: 04 50 36 05 11
COURRIEL: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Horaires de la mairie
Lundi et jeudi:
14h00 - 17h00
Mercredi:
09h00 - 12h00
Mardi
et vendredi:

14h00 - 19h00
 
Horaires des permanences

(sur rendez-vous) :
les mardi et vendredi de 18h à 19h
 
 
 
 
 
Horaires de la mairie
Lundi et jeudi: 14h00 - 17h00
Mercredi: 09h00 - 12h00
Mardi et vendredi: 14h00 - 19h00
 
Horaires des permanences

(sur rendez-vous) :
mardi et vendredi de 18h à 19h

Vidéos en ligne

fallback video

arthaz ville internet2
2017© Mairie de Arthaz Pont-Notre-Dame - webdesign logo Jericane
arthaz ville internet2
arthaz ville internet2

Connexion