En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.

Site officiel de Arthaz Pont-Notre-Dame

Histoire


La troisième République crée, à partir de 1884, la démocratie communale, avec l’élection, au suffrage universel, du Conseil municipal, désignant, dans son sein, le maire et les adjoints. La lutte est vive, pour la laïcisation des écoles, entre les « rouges » de la gauche radicale et les « noirs » catholiques. De 1914 à 1918, Arthaz paie un lourd tribut à la Première Guerre mondiale, avec 36 tués ou disparus, soit 5.77% de la population recensée en 1911, taux très supérieur à la moyenne de la Haute-Savoie, de 4%. Au XX siècle, a été réalisée la modernisation des équipements communaux : surélévation et renforcement des arches du vénérable « Pont de Trébille », sur la Menoge, construit en 1768, pour remplacer un passage à gué ; « Pont Mille pattes » sur l’Arve, pour l’accès à Reignier ; création d’un corps de sapeurs pompiers ; adduction d’eau potable (1926 à 1932) ; électrification (1922 à 1923) ; dès 1892, usine électrique de la Basse-Arve, pour alimenter le chemin de fer touristique du Salève, passée à EDF après la nationalisation ; bureau de poste ; mairie et groupe scolaire. L’ancienne agriculture se transforme profondément. Elle était fondée sur la production des céréales, la vigne, l’élevage laitier.

Malgré la proximité d’Annemasse et de Genève, Arthaz gardait les traits d’un village traditionnel. On y parlait le patois auquel Louis Messerly a consacré dans l’ouvrage un savoureux chapitre, décrivant la vie d’autrefois. La commune est devenue l’un des principaux centres du département, ravitaillant les villes et les stations touristiques en légumes, en fleurs et les jardiniers en « plantons » à repiquer. La population, qui se tenait autour de 650 habitants à la fin du XIX siècle, était descendue à un demi-millier, dans l’entre deux guerres, à cause de l’exode rural et elle n’était encore que de 585 personnes, en 1963. Dans les quatre décennies suivantes, la commune a été entraînée dans le dynamisme démographique du bassin franco-genevois, l’un des plus vigoureux de la Haute-Savoie et de la Région Rhône-Alpes.

De nouveaux résidents ont porté la population à son maximum de 1261 personnes. Le nombre de frontaliers, migrants quotidiens du travail vers l’agglomération genevoise, a suivi une évolution parallèle, avec un effectif actuel de 321 frontaliers. Arthaz, en dépit de sa fonction de « commune dortoir » a conservé son identité, en pratiquant une vie associative intense, facteur de cohésion et d’assimilation des nouveaux venus à la communauté locale. On ne dénombre, en effet, pas moins de 14 organisations sportives, récréatives, caritatives et culturelles.

Professeur Paul
Guichonnet, doyen
Université de Genève
Faculté des sciences économiques et sociales

Contacter la mairie

Mairie
de Arthaz Pont-Notre-Dame
94 rte Pont-Notre-Dame
74380 Arthaz Pont-Notre-Dame
 
TELEPHONE:
04 50 36 01 78
FAX:
04 50 36 05 11
COURRIEL: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contacter la mairie

 
Mairie de Arthaz Pont-Notre-Dame
94 rte Pont-Notre-Dame
74380 Arthaz Pont-Notre-Dame
 
TELEPHONE: 04 50 36 01 78
FAX: 04 50 36 05 11
COURRIEL: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Horaires de la mairie
Lundi et jeudi:
14h00 - 17h00
Mercredi:
09h00 - 12h00
Mardi
et vendredi:

14h00 - 19h00
 
Horaires des permanences

(sur rendez-vous) :
les mardi et vendredi de 18h à 19h
 
 
 
 
 
Horaires de la mairie
Lundi et jeudi: 14h00 - 17h00
Mercredi: 09h00 - 12h00
Mardi et vendredi: 14h00 - 19h00
 
Horaires des permanences

(sur rendez-vous) :
mardi et vendredi de 18h à 19h

Vidéos en ligne

fallback video

arthaz ville internet2
2017© Mairie de Arthaz Pont-Notre-Dame - webdesign logo Jericane
arthaz ville internet2
arthaz ville internet2

Connexion